Sorcellerie Et Divertissement

 

Si la sorcellerie était considérée comme une religion à craindre en tout point à cause de la cruauté et la puissance qu’incarnaient ses adeptes pratiquants, elle est aujourd’hui considérée comme un point de repère dans de nombreux divertissements. Plusieurs acteurs et même médias ont su redorer l’image de la sorcellerie à travers de la musique, la danse, le rap, les centres de jeu, les films, les dessins animés et bien d’autres domaines. Dans cet article nous vous faisons découvrir les nouvelles facettes de l’histoire de la sorcellerie dans le siècle présent.

Définition de la sorcellerie

C’est une religion qui puise ses forces dans la Maggie. Pratiquées dans la période intermédiaire (moyen-âge), mais qui s’est abolie tout doucement au vue des atrocités qu’elle révèle, la sorcellerie reprend tout doucement son flambeau de nos jours. Dans les XVe et XVIIe siècles, les sorcières étaient poursuivies et brulés vifs ; mais aujourd’hui, elles s’autoproclament prêtresses et voyantes sur les réseaux sociaux et ont une grande influence sur la jeunesse.

Sorcellerie et pop culture

Selon Amand Yates Garcia connu sous le nom de Oracle of Los Angeles :

La sorcellerie est la religion de la terre, c’est la spiritualité de l’anima mundi, l’âme du monde. Nous avons longtemps oublié que nous avons ce lien, mais de plus en plus de femmes se rappellent que nous sommes des sorcières, que cela signifie que vous agissez au service de la terre, en reconnaissant votre propre pouvoir et en travaillant en collaboration avec d’autres pour réenchanter le monde.

Melody Szymczak quant à elle s’autoproclame sorcière et affirme avec fierté que les sorcières étaient partout. Elles essaient de réintégrer cette culture dans nos habitudes à travers plusieurs actions. Les actrices sont prêtes à tout pour incarner la vraie nature de celle qu’elles veulent imiter. Margot Robbie dans Once Upon A time in Hollywood a dû contempler la garde-robe ainsi que les bijoux de Sharon Tate ; Helena Boham Carter révèle avoir convoqué l’âme de la sœur d’Elisabeth pour pourvoir jouer dans la troisième saison de The Crown.

Sorcellerie et mode

Dilara Findikoju, stylite de grande renommée a organisé un défilé dans une église londonienne pour faire la présentation de ses silhouettes maléfiques. Ce défilé a connu du succès car très apprécié par Rihanna et FKA Twigs. La Directrice artistique de la marque française de l’Atelier D, Colombie Jubert crée une collection appelée « La mode qui parte chance » destinée à la mystification. Aleksandra Waliszewska, une peintre polonaise se donne le plaisir de reproduire les visages de femme sous forme mystique et démoniaque. Alessandro Michèle et Susie Cave s’imaginent un monde où les gens se promènent en mode spirituality. Les sorcières d’aujourd’hui n’ont plus besoin de balai ni de déguisements étranges pour se faire remarquer, elles savent se fondre dans la masse.

Sorcellerie et médias

Popopop nous fait voyager vers le XVIIe siècle pour nous parler de sorcière. La sorcellerie est doc à l’actualité. La journaliste Mona Chollet a publié « Sorcières : la puissance invaincue des femmes » le 13 Septembre 2018. Dans ce manifeste féministe, Chollet nous fait découvrir la peine et la haine de ces sorcières poursuivies dans l’ancien temps à cause de leur pourvoir. De nombreux mouvements existent sur les réseaux sociaux pour faire parler la sorcellerie. Elles n’ont plus peur de s’afficher de peur d’être brulé au feu ; c’est même un réel plaisir pour certaines d’être le centre d’attention. On se demande bien ce qui se cache derrière ces mouvements qui prennent un peu plus d’ampleur chaque jour.

Cependant, la question principale qu’on se pose est, est-ce un crime de posséder des pouvoirs surnaturels ou c’est justement parce qu’il s’agit des femmes que c’est si mauvais ?