Lady Sheba

De Wiccapedia
Aller à : Navigation, rechercher
Ladysheba.jpg
Jessica Wicker Bell (connue sous le pseudonyme Lady Sheba), née le 18 Juillet 1920 et morte le 20 Mars 2002 à Knott County, Kentucky, est une sorcière américaine ayant publié le premier Livre des Ombres aux Etats-Unis en 1971.


Sommaire

Enfance et origines

Issue d’une famille d’origines irlandaises du côté maternel et cherokee du côté paternel, elle se réclamait d’une tradition de sorcellerie héréditaire pratiquée depuis sept générations par sa famille, en plus de connaissances innées qu'elle prétendait issues de vies antérieures. Sa grand-mère l’aurait introduite à l’Art alors qu’elle n’avait que 6 ans et lui aurait transmis le folklore irlandais relatif au Peuple Féerique et un contact avec les Esprits Guides des Cherokees. Elle prétendait également avoir hérité de pouvoirs psychiques et avoir reçu ce qu’elle nommait « La Main de Pouvoir », lui permettant d’assurer une protection magique pour elle-même et les siens. Jessie Wicker Bell affirma, par ailleurs, avoir eu ses premiers contacts avec un coven local dans les années 30, y avoir été intiée prenant alors le nom de Lady Sheba, en référence à une vie antérieure dont elle prétendait détenir des souvenirs. Après son mariage au début des années 1940 elle s’impliqua plus largement dans la sorcellerie. Sa famille déménagea dans les années 1950 à Saginaw et Bay City (dites Twin Cities Michigan) où elle fonda son propre coven dont sera issue l’American Celtic Tradition, pratique se basant sur la tradition familiale dite « celtique » de Weiker Bell. Cette tradition se répandit rapidement à travers les Etats Unis et le reste du monde et évolua au contact d’autres influences. En réponse à la croissance rapide de sa tradition et pour rassembler les covens dont les pratiques devenaient de plus en plus dissemblables, Lady Sheba fonda un autre ordre propice à une ligne de pratique commune nommé American Order of the Brotherhood of the Wicca.

Rencontre avec Carl Llewellyn Weschcke et publication du Book Of Shadows

Carl Llewellyn Weschcke dont la maison d’édition était alors basée à St Paul, fut approché en 1970 par Jessica Wiker Bell, en réponse à un appel de la Déesse qui lui aurait ordonné de publier son Livre des Ombres pour « le bien de tous ». Weschcke accepta de publier son livre et se fit par la même occasion initier à l’American Celtic Tradition par Lady Sheba elle-même en 1972. Il se fit élever au rang de Grand Prêtre et fonda son coven opérant depuis sa résidence, située à Summit Avenue. La publication du Book of Shadows en 1971 fut suivie par celle du Grimoire of Lady Sheba (1972) qui, selon elle, condensaient l’ensemble de sa tradition familiale.

Controverse et retrait de la vie publique

Le 13 Aout 1971, Lady Sheba fit déclarer l’American Order of the Brotherhood of the Wicca comme organisme religieux conformément à la législation du Michigan, acte pionnier de la reconnaissance de la Wicca aux Etats Unis comme religion. Elle participa par la suite, en 1973 au Council of American Witches ( Conseil des Sorcières d’Amérique) qui fut un événement marquant l’évolution du mouvement Wicca dans la mesure où il fixa par exemple les fameux 13 Principes de la Croyance Wicca encore utilisés à ce jour notamment par les chapelains wiccans de l’Armée Américaine. Il rassembla 75 délégués des traditions sorcières et occultes les plus importantes (dont Le New Reformed Orthodox Order of the Golden Dawn). C’est durant la première journée de ce conseil que Lady Sheba demanda à être reconnue comme « Reine Sorcière d’Amérique du Nord ». En rejet de cette proposition elle fut écartée du reste du Conseil, remettant en cause sa crédibilité.

La controverse la plus importante concerne la publication de son Book of Shadows. La communauté Gardnerienne (dont Doreen Valiente qui l’accusa de violation de droits d’auteurs) dénonça l’exposition au public du Livre des Ombres gardnerien comme une violation des vœux initiatiques, en plus de la désinformation de Lady Sheba qui s’appropriait ces écrits. En réponse Lady Sheba maintint que le corpus de son Livre des Ombres provenait de sa tradition familiale augmenté des connaissances transmises par le coven qui, selon elle, l’initia dans les années 30. Michael Howard éclaircira dans son ouvrage Modern Wicca : A History from Gerald Gardner to the present day [1] comment le livre de Lady Sheba lui fut transmis:

J’étais en correspondance avec Jessie Belle entre 1969 et 1970.[…]
A l’époque elle était associée à un coven de Cincinnati qui combinait wicca et magie cérémonielle.[…]
Ils honoraient le Dieu Cornu sous le nom de Baphomet, divinité templière et conjuraient les quartiers en utilisant les quatre archanges.
Lors de notre correspondance, Jessie Bell exprima son désir d’être intiée à la Wicca Gardnerienne.
Ce qui était pragmatiquement sinon impossible, 
en tous cas difficile en raison de la distance et du fait qu’elle n’avait pas les moyens de voyager en Angleterre.[…]
Aussi, malgré mes réserves, je me suis laissé persuader par ma propre initiatrice Rosina Bishop de communiquer une version du BoS que nous utilisions
afin que Bell puisse s’initier par procuration.
Ce procédé avait déjà été utilisé dans les pratiques pré-gardneriennes où le pouvoir pouvait se  transmettre par un écrit ou un objet magique.
Ceci étant, comme il était de coutume à l’époque, nous avions largement modifié le BoS.
En particulier des amendements aux Lois de l’Art et également un poème écrit par Doreen Valiente publié à l’origine dans la newsletter Pentagram.
Nous avions également ôté les dernières lignes du poème pour le rendre plus maniable lors de notre invocation du Grand Cornu.
Dans la mesure où ce BoS nous était propre et personnel il n’a jamais eu vocation à être publié, une utilisation privée du poème de Doreen
ne posait donc pas de problème. 
Pourtant, dès la publication du Livre nous nous sentions embarrassés dans la mesure où il violait ses droits d’auteur.
Une nuit je reçus un appel transatlantique de la part de Jessica Bell, m’informant que le Livre allait être publié.
Je lui signalai alors que malgré son initiation par procuration elle demeurait liée aux serments de l’Art interdisant la transmission
des rites aux profanes. 
Mais Bell était déterminée et m’expliqua que la Déesse Elle-Même lui avait ordonné de publier son Livre des Ombres. 
Pour elle il s’agissait d’une instruction directe du Divin qui balayait les vœux qu’elle avait prononcé. 
Le reste a fait l’histoire américaine de la Wicca.

Suite à ces polémiques Lady Sheba se retira de la scène publique. Le Book of Shadows et The Grimoire of Lady Sheba, malgré leur incontestable succès, ne furent réédités qu’en 2001 sous un format unique préfacé par Carl Llewellyn Weschcke lui-même décrivant l’ouvrage comme décisif pour la renaissance de la Wicca. Jessica Wiker Bell mourut le 20 Mars 2002 et fut incinérée avec son Livre des Ombres conformément à ses dernières volontés avant que ses cendres ne soient répandues dans le cimetière familial des Bell à Knott County, Kentucky.

Bibliographie

1971 - The Book of Shadows (Llewellyn Publications) ISBN 978-0875420752

1972 - The Grimoire of Lady Sheba (Llewellyn Publications) ISBN 978-0875420769

Articles connexes

Carl Llewellyn Weschcke

Liens externes

Controversical : Lady Sheba

A History of the Craft in America: The Heartland in the Early 1970s - Aidan Kelly

Sources

Aidan Kelly - 2014 - A Tapestry of Witches: A History of the Craft in America, Volume I (CreateSpace Independent Publishing Platform) ISBN 978-1499192643

Michael Howard - 2010 -Modern Wicca: A History From Gerald Gardner to the Present (Llewellyn Publications) ISBN 978-0738715889
  1. Modern Wicca : A History from Gerald Gardner to the present day, Empl.2490
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Navigation
Outils