Chaudron

De Wiccapedia
Aller à : Navigation, rechercher

Le chaudron est un élément important dans la mythologie celtique.

Celui du Dagda provient de l’île de Murias du druide Semias, avant que les Tuatha Dé Danann ne s'installent en Irlande. Il symbolise la souveraineté, l’abondance et la résurrection.

Le chaudron de la déesse galloise Cerridwen est symbole de sagesse et de connaissance.

Dans le Mabinogi de Branwen, fille de Llyr, en réparation d'une insulte grave qui lui a été faite par le frère de Branwen, il est offert au roi d' Irlande Matholwch un chaudron merveilleux. Lorsque les guerriers morts y sont plongés, ils en ressortent vivants, si ce n'est qu'ils sont désormais muets. C'est probablement la scène que nous voyons représentée sur le Chaudron de Gundestrup.

La quête du chaudron est également l'un des motifs du mabinogi de Kulhwch et Olwen.


On le retrouve dans la légende arthurienne sous la forme du « Graal ».


Le chaudron dans les contes et légendes

  • De nombreux contes populaires européens contiennent une allusion à un chaudron, ou un plat, qui se remplit magiquement de nourriture, de manière inépuisable. Il est souvent offert par un personnage de l'Autre Monde (fée, elfe, sirène, reine des korrigans...) en récompense au héros du conte, souvent un personnage pauvre et malheureux, mais bon et courageux.
  • Le conte de l'objet magique (chaudron, pot, moulin...) qui n'obéit qu'à son propriétaire et devient incontrôlable lorsqu'une autre personne veut l'utiliser se décline de diverses façons selon les régions du monde. On en trouve la structure de base dans le conte n° 103 des frères Grimm, intitulé "La bonne bouillie".

Celui-ci a été adapté sous le même titre par Coline Promeyrat, aux éditions Didier jeunesse[1]  :

Tout en haut d’un village, une petite fille et sa mère vivent pauvrement. Un jour, alors que la fillette part dans la forêt cueillir des champignons, elle rencontre une vieille dame, un peu magicienne. Celle-ci confie à la fillette un chaudron magique. Grâce à une première formule, le chaudron se remplit de bouillie à foison. Il cesse immédiatement lorsque la seconde formule magique lui est adressé. Mais gare à la gourmandise. Lorsque la mère de la fillette met le chaudron sur le poêle, elle ne sait plus comment l’arrêter et c’est bientôt tout le village qui est inondé de bouillie.

On trouve une alternative amusante dans le conte de l'auteur italo-américain Tomie de Paola, paru aux éditions Flammarion [2] : "Strega Nonna ou le chaudron magique". L'histoire se passe en Calabre et met en scène une femme nommée Strega Nonna, c'est-à-dire Grand-mère Sorcière, détentrice de nombreux dons, et surtout d'un chaudron magique qui cuit des pâtes à volonté. Lorsqu'elle doit s'absenter, elle le confie à son assistant. Mais celui-ci ayant utilisé le chaudron malgré l'interdiction de la grand-mère, et ne connaissant pas la formule pour l'arrêter, ce sont des pâtes qui envahissent tout le village, jusqu'à ce que la grand-mère revienne et mette fin au désastre.

articles connexes

Cerridwen

Symboles de Samhain



Sources

  1. Coline Promeyrat, La Bonne bouillie, Editions Didier Jeunesse, 2006.
  2. Tomie de Paola, Strega Nonna ou le chaudron magique, Editions Flammarion, 1984.
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Navigation
Outils