Beltaine

De Wiccapedia
Aller à : Navigation, rechercher

Roue de l'Année

Fête placée au début du mois de Mai, célébrant le feu, la lumière solaire, la victoire de la clarté sur les ténèbres, le principe fécondant du masculin et du féminin. Beltaine marque le début de l'été.

C'est l'un des sabbats wiccans.


Sommaire

Graphies et variantes

Jadis Belotenedos en celtique ancien.

On trouve les graphies Beltane, Beltan, Bealtaine, Beilteine.

Cette fête est nommée Belotennia dans la tradition druidique.


Etymologie

Bel-taine signifie littéralement "feu de Bel", et ce nom reste encore celui du mois de mai en irlandais moderne : la bealtaine.[1]

Origines

Beltaine est à l'origine l'une des quatre fêtes sacerdotales des anciens irlandais.

Dans son "Histoire de l'Irlande" écrite au début du XVIIème siècle, l'historien Geoffrey Keating mentionne que l'assemblée générale des hommes d'Irlande se tenait à Uisneach (Province du Connaught), et qu'on l'appelait la Grande Réunion d'Uisneach. Selon lui "c'est à la fête de Beltaine que se tenait la foire où l'on avait coutume d'échanger biens, marchandises et trésors. Ils y faisaient aussi des sacrifices au grand dieu qu'ils adoraient et qui se nommait Bel. C'était une coutume de dresser en l'honneur de Bel, dans chaque canton d'Irlande, deux feux entre lesquels on poussait les bêtes malades de chaque espèce pour les guérir et les préserver pendant l'année". Keating ajoute : "Et c'est d'après ce feu qu'est nommée la noble fête qui a lieu le jour des deux apôtres Philippe et Jacques, Bealtaine, c'est-à-dire Beilteine, ou feu de Bel." [2]

Dans la mythologie celtique, Beltaine est l'époque où les dieux abordèrent sur le sol d'Irlande et brûlèrent leurs vaisseaux pour ne pas être tentés de retourner en arrière.

Dans le calendrier agraire, Beltaine est le temps où l'on sort les troupeaux pour les mener aux pâturages, et où l'on entreprend les travaux des champs.

De nombreux rites et traditions populaires sont attachés à cette période de l'année.


(thumbnail)
enluminure des très riches heures du duc de Berry

Pratiques

"Le mai" désignait un jeune arbre planté traditionnellement par les jeunes hommes la veille du premier mai devant la maison des jeunes filles. L'essence de l'arbre était codifié et porteur d'une signification.

Il était traditionnel de porter des couronnes de feuilles ou de fleurs. Cette pratique est attestée en France et en Italie au Moyen âge sur plusieurs enluminures[3] [4].

Un homme se parait de feuillage et était appelé le "feuillu".

Évocations dans la littérature

  • Dans ses romans de fantasy, l'auteur Andrzej Sapkowski évoque une fête du premier Mai nommée Belleteyn.


Articles connexes


Sources

  1. Guyonvarc'h - Le Roux, Les Druides, Ed. Ouest-France, coll. De mémoire d'homme, l'Histoire, 1986, p. 234.
  2. Cité d'après Guyonvarc'h - Le Roux, Les Druides, p167.
  3. Heures à l'usage de Rome, Lombradie, V.1400, Lombardie
  4. Les Très Riches Heures du duc de Berry - Mai, v.1440
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Navigation
Outils