Amande

De Wiccapedia
Aller à : Navigation, rechercher

L'amande est le fruit de l'amandier (famille des rosacées).

Il convient de différencier l'amande douce (dulcis), qui est comestible, et l'amande amère (amara), qui est extrêmement toxique.


Sommaire

Le fruit de l'amandier

De forme ovoïde, recouverte d'une peau veloutée au toucher, verte et duveteuse, l'amande est un fruit à coque ressemblant à une petite pêche verte, dont la chair reste mince, dure et sèche et ne devient jamais juteuse. Elle renferme un noyau jaune crevassé et ligneux, à coque épaisse (amandon), qui renferme une ou deux graines, également appelées « amandes ». L'amande (dans ce second sens) est une graine oléagineuse à la chair pâle, croquante, douce ou amère (pour les amandes sauvages). Oblongue et aplatie, pointue à l'extrémité portant le germe, elle est couverte d'une peau brune légèrement velue. Quand cette peau est retirée doucement, l'amande est dite émondée.

L'amande verte désigne un fruit qui n'est pas mûr ou pourri, récolté en juin et juillet, d'aspect tendre et laiteux et de saveur délicate.


Floraison

La floraison est très précoce au début du printemps et c'est un signe de la renaissance de la nature, c'est aussi un symbole de fragilité, car les fleurs, ouvertes les premières sont les plus sensibles aux derniers frimas.

Le mythe de Phyllis laisse entendre que c'est à la suite de la métamorphose de la jeune femme en amandier que cet arbre porte des fleurs avant la venue des feuilles.


Culture des amandiers

On pense que l'amandier est originaire d'Asie centrale, où il est cultivé depuis des millénaires.

Les Grecs auraient introduit sa culture au Vème ou VIème siècle avant J.C. On l'atteste plus tardivement en Italie, en Espagne et dans le Sud de la France.


Corresondances et utilisations ésotériques

  • Chez les mystiques, l'amande enfermée dans sa coque est le symbole de la Réalité cachée sous les apparences, de la Vérité qu'il faut découvrir. C'est aussi le symbole du noyau indestructible de l'être.
  • Selon la tradition juive, c'est par la base d'un amandier, appelé luz en hébreu, que l'on pénètre dans la ville souterraine et mystérieuse de Luz, séjour d'immortalité.


Propriétés thérapeutiques

  • L’huile d’amande extraite du noyau est, depuis l’Antiquité, très utilisée pour ses propriétés cosmétiques, adoucissantes et hydratantes en cas d’inflammation cutanée (cicatrisante et anti-inflammatoire en cosmétologie). Mélangée à d’autres huiles végétales, elle est très efficace en cas d’inflammation cutanée pour dégager l’infection des tissus. Son huile s’utilise comme émollient dans les irritations de la peau, les démangeaisons, dermatoses, psoriasis et aussi pour le traitement des érythèmes, ceci en raison de ses qualités anti-inflammatoires.
  • Elle favorise le transit intestinal, ce qui justifie son utilisation par les vétérinaires comme laxatif pour le bétail.

En cosmétique

  • Gorgée en vitamine E, elle favorise l’élasticité et la cicatrisation cutanée. Elle adoucit et tonifie la peau et est utilisée en dermatologie. Elle participe à la prévention des rides et des vergetures. L’huile d’amande douce est également un démaquillant très efficace.
  • Pour redonner éclat à une chevelure terne, il suffit de répandre 2 cuillères à café d’huile sur l’ensemble de la chevelure, de couvrir pendant une heure et ensuite de laver avec un shampooing quotidien.

En aromathérapie

  • En aromathérapie, elle sert de base pour diluer les huiles essentielles.


Intérêt nutritionnel

  • L'amande est riche en lipides et en protéines, mais sa consommation n’entraîne pas de prise de poids.[1] C'est une collation nutritive qui enraye la sensation de faim.[2]
  • Il a été démontré que la consommation aide à réduire la quantité de LDL-cholestérol ("mauvais cholestérol"), facteur de risque cardio-vasculaire.[3]
  • Il a été montré qu’en mangeant une poignée d'amandes chaque jour, on augmente ses défenses anti radicaux libres et on diminue le stress oxydatif que provoquent notamment les substances contenues dans la fumée de tabac. [4]
  • Elles sont excellentes pour la santé des os, grâce notamment à leur forte teneur en minéraux.[5]


La métamorphose de Phyllis en amandier

Dans la mythologie grecque, Phyllis ("feuillu"), princesse de Thrace, était amoureuse du fils de Thésée, Acamas qui dût partir pour la guerre de Troie et promit à Phyllis de revenir bientôt. Lorsque le retour de la flotte des Achéens fut annoncé, Phyllis alla guetter le navire de son bien-aimé sur le rivage. Hélas, elle ne vit rien venir, et, désespérée, elle mourut de chagrin sans savoir qu'il s'agissait d'un simple retard dû à une avarie. Héra, prise de pitié, la transforma en amandier. Ses pieds se figèrent et s'enracinèrent, sa chevelure devînt ramure, sa douceur se fit écorce. Lorsque Acamas débarqua le lendemain, il embrassa l'écorce sous laquelle il entendait battre le cœur de sa bien-aimée, et à chacun de ses baisers des fleurs apparurent sur l'arbre qui ne portait pas encore de feuilles, ce qui le distingue d'autres arbres fruitiers puisque les fleurs apparaissent les premières dès l'orée du printemps.


La semence de Zeus

Pour les Grecs, le lait d'amande symbolisait l'énergie créatrice et le sperme. Un mythe explique que Zeus laissa tomber sa semence sur le sol pendant son sommeil et qu'il en naquit un monstre hermaphrodite, Agditis, que les dieux effrayés résolurent de châtrer au plus vite. Agditis devint alors Cybèle. Du sang répandu pendant l'émasculation naquirent un amandier et un grenadier.

La conception d'Attis

C'est en mangeant une amande ou en portant une grenade à son sein que la vierge Nana, fille du fleuve Sangaros, devint enceinte et conçut Attis.


Folklore

  • Dans l'ancienne Egypte, on offrait des amandes en cadeau au Pharaon.
  • En Grèce antique, on comparait l'amande pressée à la semence de Zeus, en tant que puissance créatrice. On affirmait même que l'amandier remontait directement à ce Dieu, et que son fruit pouvait féconder une vierge indépendamment de l'union sexuelle, comme dans le cas de Nana, la mère d'Attis.[6]
  • Pour les Romains elle était synonyme de fertilité et était toujours présente lors des mariages. On jetait des amandes sur les mariés pour leur garantir bonheur, chance, santé et une belle descendance.
  • En Europe, une croyance voulait qu'une jeune fille qui s'endormait sous un amandier en rêvant à son fiancé, puisse soudainement se réveiller enceinte.[7]
  • Dans le Nord de l'Europe, l'amande symbolise encore de nos jours le bonheur. On y utilise des amandes comme fèves à découvrir dans des gâteaux, assurant le bonheur pour une année entière à celui qui la trouve.


Sources

«Découvrez les fruits secs», Lionel et Chantal Clergeaud aux Editions Trois spirales, «Noix, noisettes, amandes, sésame», Catherine Oudot aux Editions Anagramme et «Bienfaits des huiles végétales», Eleonore Dupardieu aux Editions Exclusif.

  1. Wien M.A., Sabaté J.M., Ikle D.N., Cole S.E., Kandeel F.R., Almonds vs. complex carbohydrates in a weight reduction program., Intl. J. Obesity, 2003, 27, 11, 1365-72.
  2. http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=amande_nu
  3. Sabaté J., Haddad E., Tanzman J.S., Jambazian P., Rajaram S., Serum lipid response to the graduated enrichment of a step 1 diet with almonds : A randomized feeding trial. Am. J. Clin. Nut., 2003, 77, 6, 1379-84.
  4. Li N, Almond consumption reduces oxidative DNA damage and lipid peroxidation in male smokers. J. Nutr. 2007 Dec;137(12):2717-22.
  5. http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=amande_nu
  6. "Communication présentée en février 1997 dans le cadre des déjeuners-causeries de la Société de l'arbre du Québec"
  7. "Communication présentée en février 1997 dans le cadre des déjeuners-causeries de la Société de l'arbre du Québec"
Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Navigation
Outils